Shop Forum More Submit  Join Login
Aventura Divino - Logo Val4 by Tece-Artiste
:FRflag: This is the French version of Aventura Divino. For the English version, click on this link: Aventura Divino #4 (EN)

Dans le chapitre précédent…

Alors que Basile et Carelle sont arrivés au pied du mont Couckme et ont commencé à préparer leur quête à venir pour trouver les traces des 4 divinités de Nuibie, Masane et Gédéon sont partis dans la même direction pour sauver Basile des griffes de Carelle… enfin ça, c'est ce que dit Masane, qui demeure persuadé que la hors-la-loi prépare un plan contre Basile.


Chapitre 4 – Le début de l'expédition

C’est le petit matin à Couturier-Ville. Basile se réveille le premier, et entend une voix qui provient de Carelle… pourtant, elle dort et ne parle pas. Cette voix provient de son cœur… littéralement !

Cette voix dit à Basile : « Basile, Basile Citrus… Je m’appelle Carelle… et je suis prisonnière…
— Hein ? Qu’est-ce que c’est que ça ? Carelle, tu es ventriloque ou quoi ?
— Non, ne me réveille pas, s’il te plait Basile… Je vais t’expliquer ce qui se passe. Il m'est arrivée des évènements sinistres par le passé… ma personnalité s’est scindée en deux, une bonne et une mauvaise. Et… la mauvaise a pris le dessus… Moi, celle que tu entends, je suis le bon côté de Carelle, mais depuis des années, je ne vis quasiment plus que par la télépathie. Quand je t’ai vu, j’ai tout de suite senti que tu pourrais me permettre de reprendre le dessus, et de redevenir ce que j’étais…
— Mais… comment puis-je faire ?
— Tu as été tellement gentil avec moi hier… malgré ma mauvaise face. J’ai senti celle-ci s’affaiblir considérablement hier soir. Si tu continues ainsi, ce serait la bonne voie pour… »
Carelle se réveille… et hurle : « TAIS-TOI ! »

Face à une telle scène, Basile ne peut qu’être abasourdi… Mais pour autant, malgré l’étrangeté de la chose, il y croit… il a cru en la sincérité de cette voix.
Carelle dit à Basile : « Je me suis levée de la patte gauche ce matin… la journée commence mal. Ça n’augure rien de bon tout ça. »

Les quelques évènements n’ont pas empêché Basile et Carelle de partir en direction du mont Couckme. Le micro-super avion de Carelle pouvant se transformer en véhicule tout-terrain, les deux hursians l’ont utilisé pour aller en direction du fameux recoin où figurent les dessins des divinités, dans l’espoir d’y trouver des pistes pour trouver une route qui mènerait jusqu’à l’endroit où se trouveraient les divinités depuis l’extinction de l’ère primaire.

Pendant ce temps, Masane et Gédéon marchent péniblement sur une petite route champêtre, en direction d’une ville où ils pourraient trouver un engin leur permettant d’atteindre Couturier-Ville rapidement. Finalement, ils arrivent enfin à Jarrité, une ville moyenne où un hélicoptère serait disponible.
Jarrité est une ville à la fois rivale et grande amie de Couturier-Ville. À l’inverse de cette dernière, elle est peuplée essentiellement de macalites. Elle se trouve à une demi-heure à peine de Couturier-Ville… et lorsque Masane et Gédéon apprennent cela, ils sont tout de suite plus rassurés. Ainsi, les deux rivaux se sont contentés de prendre un petit autocar pour aller à Couturier-Ville. Au bout du compte, Masane et Gédéon sont enfin arrivés à Couturier-Ville. Très vite, Masane s’est aperçu de la présence d’un hôtel. Il y est donc allé avec Gédéon, afin de demander si Basile et Carelle ont été vus. Pour bien montrer qui sont les gens qui sont recherchés, Masane a apporté avec lui une photo de Basile dans un cadre en forme de cœur, et une photo de Carelle issue d’un avis de recherche.

« Oui, je les ai vus ces deux-là. C’est amusant, ils semblaient très tendus à leur arrivée hier, ils étaient quasiment crispés, alors qu’à leur départ ce matin, ils étaient largement plus détendus, j’ai même vu la fille faire les yeux doux au petit gars. Mais je crois que le gars ne s’en était pas rendu compte. Mais pourquoi vous me présentez leur photo, vous les connaissez ? dit le patron de l'hôtel.
— Parce qu’ils sont partis ? répond Masane.
— Eh bien, ils sont partis en disant qu’ils allaient revenir plus tard, mais qu’ils n’étaient pas sûrs de passer cette nuit à l’hôtel, qu’ils allaient peut-être dormir à la belle étoile.
— Et vous savez OÙ ils sont partis ?
— Non, et même si je le savais, je n’aurais rien dit. Je ne vais tout de même pas révéler les faits et gestes de mes clients aux premiers venus !
— Bon, de toute façon, ils avaient l’air bien, non ? demande Gédéon.
— Ça oui. Comme je vous l’ai dit, ils ont l’air de très bien s’entendre. À ce niveau-là, pas de problème. »

Gédéon dit alors à Masane : « Bon, et bien l’affaire est réglée, Basile va bien. Rentrons.
— Pas si vite ! Il ne sera pas dit que cette immondice va embobiner mon meilleur ami. Elle a une idée derrière la tête, c’est sûr !
— Bon… d’accord, si ça peut te faire plaisir… »

Gédéon a ainsi loué une chambre à l’hôtel Cookie… et cette fois, c’est une chambre avec deux lits simples, pas comme dans l’auberge de la bourgade voisine ! Après, pour Masane et Gédéon, un problème demeure : où peuvent-ils aller ? Ils ne savent pas où sont censés aller Basile et Carelle…

Justement, pendant ce temps, Basile et Carelle sont sur la route, à bord du micro-super avion de Carelle, devenu micro-super automobile après transformation. Les deux hursians sont presque à mi-chemin quand c’est la panne sèche. Basile demande à Carelle comment faire… mais bien heureusement, la micro-super automobile ne nécessite qu’un peu d’eau pour pouvoir fonctionner, et par chance, il se trouve qu’à côté du mont Couckme se trouve le lac Preto, un vaste lac qui, parait-il, était le lieu privilégié de baignades pour les quatre divinités lorsque celles-ci vivaient au pied du mont Couckme… L’eau y est chaude mais pas trop, la température idéale pour une baignade. Pourtant, les gens de Couturier-Ville, qui se situe juste à côté, ne viennent jamais dans ce lieu presque paradisiaque. Est-ce qu’ils n’ont pas envie d’y aller… ou est-ce qu’il y a une autre raison qu’on ne connait pas ? Serait-ce un lieu réservé aux divinités ? Une chose est sûre en tout cas, Carelle compte bien utiliser un peu d’eau de ce lac pour sa micro-super automobile. Après-tout, il n’est pas loin de là où la micro-super automobile a calé : de là où ils sont, Basile et Carelle voient distinctement le lac… il faudra juste faire un peu de marche à pattes !

Basile demande à Carelle : « Tu es sure que ça fonctionnera ? Ce lac m’a l’air… peu ordinaire. On devrait chercher un autre point d’eau. 
— Mais fais-moi confiance. Et puis de toute façon, il n’y a pas d’autre point d’eau à l’horizon. Je vais prendre le réservoir et je vais faire le plein… Alors, tu viens ?
— Euh… je préfère t’attendre ici, près de la micro-super automobile. »

Carelle va donc toute seule aller chercher de l’eau dans le lac… Pendant que Basile, lui, semble plutôt rêveur. Il pense à Masane. Sa pensée est partagée entre un manque d’un côté, parce que mine de rien, c’est son meilleur ami… et d’un autre côté, il repense à l’épisode de la bibliothèque, où il avait jugé que Masane ne s’intéresse pas assez à ses passions. Basile est tellement occupé dans ses pensées qu’il est en train de rêver éveillé, quasiment.
Un peu plus bas de la route, Carelle est arrivée au bord du lac Preto, avec le petit réservoir dans la main. Elle s’accroupit et s’apprête à plonger le réservoir dans l’eau pour le remplir… quand un cri retentit.

Carelle se retourne et hurle : « Basile, c’est toi ? »

Mais Basile ne répond pas… parce qu’il s’est assoupi ! Donc de toute évidence, ce n’était pas Basile qui a poussé ce cri. D’un coup, Carelle a l’impression que le ciel s’assombrit… mais lorsqu’elle se retourne, elle a une vision d’horreur : une immense vague est subitement apparue, et est sur le point de se « refermer » sur elle. Carelle reprend le réservoir en main et court en direction de la micro-super automobile, en criant à son tour. Le cri de Carelle a su réveiller Basile… qui ne comprend pas dans un premier temps, avant de se retourner et de voir Carelle courir vers lui… et de voir qu’une vague monstrueuse est en train de la poursuivre. Basile, paniqué ne comprend pas comment un tel phénomène peut être possible. Carelle, de son côté, court vite, bien heureusement… et elle finit par sauter sur la micro-super automobile, et appuie sur un bouton pour transformer l’engin une nouvelle fois. Cette fois, il devient un micro-super bateau.

Carelle dit à Basile : « Accroche-toi à ton siège, ça va secouer.
— D’accord… mais puisque la vague va sur nous… on va se noyer !!!
— Non, on ne sera pas noyés… retiens ta respiration quelques secondes après que la vague se referme sur nous, et le micro-super bateau va se propulser de sorte à revenir à la surface. Fais-moi confiance !
— Carelle… je voulais te dire quelque chose…
— Je te dis qu’on va survivre… »

Et la vague a emporté Basile et Carelle et a inondé une bonne partie de la vallée. Après ça, il ne semble rester aucune trace des deux hursians.

Et pendant ce temps, à Couturier-Ville, Masane et Gédéon interrogent des citadins, toujours en leur montrant des photos de Basile et Carelle.
« Ça ne sert à rien, ça fait 2 heures qu’on tourne en rond à demander à tout le monde si Basile et Carelle auraient été aperçus, et ça fait 2 heures qu’on a aucune réponse positive. Autant laisser tomber… Je suis sûr qu’ils vont très bien à l’heure qu’il est. dit Gédéon.
— Non… Bon, tu sais quoi, on va aller là où on pourrait trouver une photocopieuse, et on va faire un double des photos de Basile et de Carelle. Comme ça, on pourra se séparer et être plus efficace. T’en penses quoi ?
[Temps de réflexion chez Gédéon…]
— Ça me va. Retournons à l’hôtel, ils doivent avoir le matériel nécessaire pour ça ! »

Masane et Gédéon vont à l’hôtel, et effectivement, le gérant a une photocopieuse dans son bureau. Il a gentiment accepté de faire des doubles des photos de Basile et de Carelle. Pour le cas de Basile, Masane a dû temporairement enlever la photo du cadre en forme de cœur… seulement le temps de faire la photocopie, naturellement. Après cela, le gérant de l’hôtel a donné à Masane les photos originales et les photocopies, Masane a remis la photo de Basile dans son cadre attitré, et il a donné les photocopies à Gédéon.

Une fois sorti de l’hôtel, Gédéon dit : « Bon, et bien je me propose pour continuer à chercher dans ce quartier-là, et toi tu iras chercher dans l’autre quartier un peu plus au sud. D’accord ?
— D’accord ! Bah voilà, tu me plais quand tu es plus coopératif ! »

Masane part donc dans le quartier sud de Couturier-Ville avec ses deux photos… et aussitôt Masane parti, Gédéon mit les photos dans une poche intérieure de sa veste, alla dans un bar situé en face de l’hôtel Cookie, et se reposa en buvant un café et en lisant une bande-dessinée.

Gédéon se dit : « Je vais pas m’embêter à continuer à chercher mon frère. À tous les coups, il a réussi à séduire miss Scandiberrie, et il partage une lune de miel avec elle… Pour une fois qu’il trouve quelqu’un, je vais pas le déranger ! »

Pendant ce temps, sous l’eau du lac Preto, un petit bateau et deux silhouettes de hursians se distinguent… et finalement, propulsés à la surface par le micro-super bateau, Basile et Carelle sortent la tête de l’eau !

« On est vivants… On est vivants !
— Je t’avais dit de me faire confiance, Basile.
— Mais qu’est-ce que c’était, ça ? Cette vague n’était pas naturelle… d’ailleurs, il n’y a pas de vagues ici, normalement. Sinon on s’en serait aperçus dès le départ, non ?
— C’est vraiment étrange… je suis sure que cette vague a un rapport avec le cri que j’ai entendu juste avant.
— Le cri ? Quel cri ?
— Oui, pendant que tu roupillais, il y a eu un cri venu de… quelque part, je ne sais pas où. Sur le coup j’ai cru qu’il venait du lac, mais c’est impossible, alors j’ai cru que c’était toi… mais ce n’était pas toi. Et la vague s’est créée juste après ce cri.
— Et si ce cri, c’était un cri comme… de l’au-delà ? Si c’était un message de l’une ou l’autre de ces divinités… Ça voudrait dire qu’elles existent bel et bien, et qu’en d’autres termes, on n’est pas venus ici pour rien !
— Possible… mais là, dans l’immédiat, on va devoir ramer avec nos bras pour nager jusqu’à la terre la plus proche, parce que je te rappelle que le moteur est à sec… et je ne vois pas de terre à l’horizon, maintenant que toute la vallée semble avoir été inondée.
— Moi, je propose qu’on continue à aller tout droit, en direction du mont Couckme. Ce serait trop bête de faire machine arrière maintenant.
— Je suis d’accord… mais par contre, vu qu’on est à la nage, ça m’étonnerait pas qu’on doive dormir à la belle étoile… heureusement, notre matériel était protégé dans la soute du micro-super bateau, on a pas tout perdu lorsque la vague a eu lieu. »

Et c’est ainsi que Basile et Carelle nagèrent en direction du mont Couckme, sans rencontrer d’ennuis, bien heureusement. Mais ce n’est quand même pas facile : les deux hursians ne voient pas encore de terre à l’horizon, et nager avec les bras devient forcément pénible et difficile au bout d’un moment.

À SUIVRE !
Add a Comment:
 
:iconsi-nister:
Si-Nister Featured By Owner Jun 17, 2018   Digital Artist
J'ai terminé de lire le chapitre 3.

Au début, malgré le lexique, il m'a fallut un peu de temps pour bien comprendre qui est qui mais ça n'a pas duré et j'ai vite compris. J'ai l'impression d'avoir manqué des épisodes, je ne sais pas si les mentions du passé sont basés sur d'autres textes ou non :/ . La méchante fille Carnelle ? Est assez amusante, elle a une bonne personnalité :) . L'ami héro amoureux de Basil est un peu chiant :/ mais c'est intéressant l'idée d'un homo qui ne rentre pas dans les clichés, sa relation avec le perso principal, Basil est intéressante, il y a du potentiel dans leur relation :) . Le frère Serdeon ? Au début, je le trouvais inutilement méchant envers le super héro gay et assez antipathique mais après réflexion, il est plus charismatique que je pensais, il a l'air mature et responsable. Le héro principal, Basil, a plus de caractère qu'il en a l'air et c'est une bonne chose :) je suis étonné qu'il aide aussi facilement la méchante mais je suppose qu'il y a des raisons là dessous. Certains dialogues semblent manquer un peu de naturel mais pas tous. Et à certains moments, ça me semble un peu enfantin, je ne sais pas si c'est intentionnel. Sinon, c'est encore sympathique comme histoire, je suis curieux de lire la suite :) je te tiens au courant quant à l'avancée de ma lecture :) .
Reply
:icontece-artiste:
Tece-Artiste Featured By Owner Edited Jun 17, 2018  Hobbyist Digital Artist
Olala, merci pour ce commentaire super détaillé ! C'est bon pour le moral ! Meow :3 

Alors, je ne sais pas s'il y a une histoire de correcteur automatique, mais je tiens à rectifier les noms des personnages : la méchante fille s'appelle Carelle, le héros s'appelle Basile avec un e, et son frère jumeau s'appelle Gédéon, et non Serdeon. ^^

C'est assez amusant, cet aspect "chiant" que tu trouves à Masane (l'ami de Basile), parce que tu n'es pas le premier à m'en faire part. Une amie très chère m'a aussi fait part de cela. Même un autre de mes grands amis, BladyDB, qui aime pourtant ce personnage, le trouve aussi lourd malgré tout. C'est donc qu'il doit certainement l'être. Mais au fond c'est pas plus mal, au moins il ne laisse pas indifférent. =P

Carelle est un personnage sur lequel j'ai passé beaucoup de temps à développer la personnalité, et je peux te dire d'office que c'est probablement le personnage qui sera le plus "dévoilé" dans cette histoire, en dépit de son statut d'antagoniste (même s'il n'y a pas réellement d'antagoniste dans cette histoire). Et Gédéon, lui, a été défini comme étant un dur qui ne mâche pas ses mots, ce qui peut expliquer son attitude potentiellement méchante, mais je suis content que tu aies réussi à bien cerner le personnage en définitive. :)

Concernant les raisons de Basile pour aider Carelle, elles sont motivées par plusieurs choses, notamment l'opportunité pour réaliser son rêve de découverte, et aussi par un certain gout pour le risque et les liaisons dangereuses. Pour le manque de naturel des dialogues, je pense que c'est dû au fait que moi-même, j'ai parfois tendance à utiliser du langage soutenu dans la vie de tous les jours, donc ça influe peut-être sur mon écriture. ^^

En tout cas, merci derechef pour ce commentaire et pour ton intérêt. Me concernant, je lirai la suite des péripéties des Bienveillants sous peu. Je suis en meilleure forme, alors autant que j'en profite pour lire avec aisance une histoire sympathique !
Reply
:iconsi-nister:
Si-Nister Featured By Owner 6 days ago   Digital Artist
Ah oui, je comprend, c'est vrai que c'est bon pour le moral :)

Désolé pour les noms des personnages, j'ai vraiment beaucoup de mal avec ça de façon général :s .

Les persos chiants ont le mérite de faire parler d'eux, c'est vrai mais faut veiller à ce qu'ils n'intoxiquent pas la BD :/ .

Le fait que tu me dises qu'il n'y aie pas vraiment d'antagoniste me rassure un peu dans la mesure où ça a du sens alors que le perso principal se comporte ainsi avec elle. Je suis content d'avoir bien cerné Gédéon :) .

Ok, je vois :)


Merci beaucoup :)  c'est un plaisir de te renvoyer l’ascenseur et ton histoire est plutôt sympathique, je ne sais pas quand je lirai la suite mais j'en suis impatient :) .  
Reply
:icontece-artiste:
Tece-Artiste Featured By Owner 6 days ago  Hobbyist Digital Artist
Pas grave pour les noms. ;) Oui, pour Masane, j'ai veillé à ce qu'il ne soit pas continuellement lourd. Bon, des fois, il a des comportements immatures, il lui arrive même de se ridiculiser, mais c'est pas pour autant un Jar-Jar Binks ou une Totally Spy, je te rassure. ^^

J'espère en tout cas que tu apprécieras cette histoire, et que cette histoire saura te surprendre au fil du temps. :)
Reply
:iconsi-nister:
Si-Nister Featured By Owner 6 days ago   Digital Artist
XD, j'ai failli le comparer à Jar jar mais bon, à la base, je n'ai rien contre ce personnage, ce sont les puristes de star wars qui m'ont fait comprendre "le mal" de ce perso, j'ai vu star wars dans l'ordre chronologique, enfin je m'éloigne :/ . Je suis sûr que tu l'as bien équilibré :)

Je suis curieux de savoir comment le duo Gédéron/Masane va finir XD . 
Reply
:icontece-artiste:
Tece-Artiste Featured By Owner 5 days ago  Hobbyist Digital Artist
Ah ça, tu verras par toi-même. =P En tout cas, ils n'ont pas grand chose en commun :

Masane est plutôt social voire carrément possessif, alors que Gédéon est plutôt du genre solitaire, et concernant Carelle, Masane la déteste par-dessus tout alors que Gédéon la trouve "plutôt mignonne" (mais il n'est pas amoureux d'elle pour autant). À cela il faut ajouter que Gédéon considère que Masane est trop envahissant vis-à-vis de Basile. De plus, Gédéon étant persuadé que son frère est un pur hétérosexuel (ce n'est pas le cas de la frange la plus expressive de ma communauté DeviantArt : tece-artiste.deviantart.com/jo…), le fait que Masane drague Basile l'agace énormément !
Reply
:iconsi-nister:
Si-Nister Featured By Owner 5 days ago   Digital Artist
Oui, j'avais remarqué :)
Reply
:icongojicachou:
GojiCachou Featured By Owner Mar 21, 2018  Hobbyist General Artist
Mdr la grande vague ça me fait à la scène dans Godzilla(2014) quand il débarque à Hawaii, il fait un tsunami de dingue ! O__o
Reply
:icontece-artiste:
Tece-Artiste Featured By Owner Mar 21, 2018  Hobbyist Digital Artist
Je crois que je m'étais inspiré de quelque chose quand j'ai écrit ça, mais comme ça fait un moment que j'ai écrit ce chapitre, j'ai oublié de quoi je m'étais inspiré… Seule certitude : ce n'est pas du film Godzilla. =P
Reply
:icongojicachou:
GojiCachou Featured By Owner Mar 21, 2018  Hobbyist General Artist
Lol, je me doutais bien ! Quand j'ai vu la vague dans le film arriver, j'ai fait "well shit bruh" 😂
Reply
:icontece-artiste:
Tece-Artiste Featured By Owner Mar 21, 2018  Hobbyist Digital Artist
Well shit bruh ? Mais… qu'est-ce que cette expression ? Je suis pas top en anglishe ! =P
Reply
:icongojicachou:
GojiCachou Featured By Owner Mar 22, 2018  Hobbyist General Artist
J'ai mélangé well shit (Ah ben merde) et bruh qui veut dire qu'on est choqué par une situation, mais pas trop en fait.(c'est bizarre) je mélange des expressions, je m'éclate dans la vie
Reply
Add a Comment:
 
×

:icontece-artiste: More from Tece-Artiste


More from DeviantArt



Details

Submitted on
March 21
Submitted with
Sta.sh Writer
Link
Thumb

Stats

Views
39
Favourites
3 (who?)
Comments
12
×